Bannière Faculté des sciences ISE
........

Au coeur des enjeux environnementaux

developpez-vos-competences

Site internet

Nouveau site internet de l'Institut des sciences de l'environnement à venir ! 

Bon été à toutes et à tous !

Appel de textes - Analyses pour GaïaPresse sur les enjeux environnementaux de la campagne électorale

GaiaPresseSans discrimination ni parti pris politique, GaïaPresse propose à ses lecteurs et lectrices de suivre les élections québécoises à travers un dossier spécial. On y retrouvera les plates-formes environnementales de chacun des principaux partis politiques, ainsi que les nouvelles électorales quotidiennes en lien avec l'environnement.

Puisque GaïaPresse diffuse tous les lundis l¹analyse d¹un expert sur un sujet d'actualité, nous souhaitons que les analyses publiées lors de la campagne électorale soient des analyses posant un regard critique sur les enjeux environnementaux de la campagne. Nous sollicitons donc votre aide pour produire ces analyses. Nous souhaitons même, si cela est possible, publier plus d'une analyse par semaine si nous en avons un nombre suffisant pour faire en sorte que les enjeux environnementaux ne soient pas oubliés lors de cette présente campagne électorale.

La nature du sujet pour l'analyse est libre à vous. Le fondateur de Nature Québec, Harvey Mead, Karel Mayrand de la Fondation David Suzuki, Monique
Laberge, présidente du RNCREQ,  ainsi que Nicolas Mainville, nouvellement directeur pour Greenpeace Québec, ont déjà accepté notre invitation. Une
fois le sujet et la date de parution déterminés, il faudrait nous envoyer une photo de vous (.jpg de préférence) et une courte biographie d'un maximum
de quatre à cinq phrases.

Cependant, dans l'éventualité où le temps vous manquerait, si vous connaissez un collègue qui pourrait être intéressé par cette collaboration, n'hésitez pas à lui en glisser un mot!

Dans l'attente d¹avoir de vos nouvelles et au plaisir de collaborer ensemble.

Marie-Eve Cloutier
Journaliste et webmestre

454, rue Laurier Est
Montréal, H2J 1E7
Bureau : 514-501-3410
Cellulaire : 438-821-0168
marieeve.cloutier@gaiapresse.ca
www.gaiapresse.ca


---
Directives pour écrire une analyse pour GaïaPresse

> Une analyse décortique une situation ou une question liée à un enjeu environnemental basé sur l'expérience empirique de l'analyste; ses recherches
documentaires; ses études académiques; son travail; des discussions avec des citoyens engagés ou des experts du domaine.

> L'analyste privilégie d¹exprimer des idées ou des opinions qui sont basées sur des faits démontrables.

> Pour soutenir la qualité du texte soumis en analyse, l'analyste est encouragé au préalable à détailler, dans un synopsis, l'angle de traitement qu¹il aimerait
aborder, ainsi que ses sources. L'équipe éditoriale de GaïaPresse pourra enrichir ce contenu avec des suggestions et des recommandations qui guideront la rédaction de l'analyse.

> Dans la mesure du possible, l'analyste fournit des exemples concrets de tous les concepts qu'il présente dans son texte. Ces exemples, tirés de l'actualité récente, doivent être compréhensibles pour les lecteurs et lectrices de GaïaPresse.

> Chaque analyse comprend entre 800 et 1 200 mots. Toute analyse de plus de 1 200 mots est abrégée, à moins qu'elle ne dévoile un contenu exceptionnel. Cette décision est prise par l'équipe éditoriale après discussion avec l'auteur.

> Une analyse présente, en plus du texte lui-même, 5 à 6 mots-clés qui identifient les idées fortes du texte. Ces mots sont inscrits sous la signature
de l'auteur. Une analyse suggère aussi un titre, pertinent, humoristique ou accrocheur; de même que quelques intertitres pour séparer les idées maîtresses.

> L'analyste fournit, en note de bas de page, la liste complète de ses références bibliographiques ainsi que le contexte de ses expériences empiriques
(date, lieu, organisme, etc.). GaïaPresse demande que les références bibliographiques soient de sources primaires, c'est-à-dire que l'analyste cite
des études originales plutôt que des articles (scientifiques ou non) qui mentionnent les études en question.