serial number and activation code microsoft office powerpoint like it cheap autocad architecture 2013 software for sale http://www.couplertec.com.au/earth.php
........

Au coeur des enjeux environnementaux

developpez-vos-competences

Forum public

Evènement parallèle dans le cadre de la Cinquième Plateforme régionale sur la Réduction des risques de catastrophes des Amériques

7-8 mars UQAM– SH-4800
Plus de détails à venir
http://eird.org/pf17/

Mission

L'Institut des sciences de l'environnement (ISE) est un lieu de concertation et de coordination interdisciplinaires qui regroupe des chercheurs de plusieurs départements, centres et groupes de recherche et offre deux programmes d'études de 2e et 3e cycles.

Plus de 200 étudiants sont inscrits annuellement à l'ISE. Ils ont choisi l'UQAM afin d'effectuer de la recherche écosystémique ou pour acquérir des compétences professionnelles actuelles dans un des nombreux champs de spécialisation qui caractérisent les sciences de l'environnement. Depuis 1973, nos programmes ont permis de diplômer plus de 1200 étudiants.

Professeurs, chercheurs, étudiants et diplômés, membres de l'ISE, oeuvrent en relation avec de nombreux partenaires externes tant à l'échelle locale qu'internationale. Ce réseau interdisciplinaire permet d'aborder de manière dynamique la complexité des problèmes d'environnement et de développement qu'affronte la société d'aujourd'hui.

Mission

L’Institut constitue un réseau intégré de ressources en sciences de l’environnement. Il est un lieu de concertation des activités des unités de base (programmes d’études et unités de recherche) qui lui sont associées.

Il offre aux étudiants le soutien et l’encadrement nécessaires à leur cheminement durant leurs études et un diplôme reconnu sur le marché du travail.

L’Institut est, par définition, multidisciplinaire, multidépartemental et multisectoriel. Il vise à mieux arrimer les sciences naturelles et appliquées aux sciences sociales et humaines dans la résolution des problèmes environnementaux. Ses missions et son mandat sont complémentaires des missions et mandats des départements, des groupes de recherche et des programmes d’études de cycles supérieurs. Il ne constitue pas un département ni un groupe de recherche, mais agit en concertation avec ceux-ci pour renforcer le positionnement global de l’Université en sciences de l’environnement.

L’Institut a pour objectif général de favoriser le développement de la formation et de la recherche en sciences de l’environnement. Pour ce faire, il remplit quatre fonctions de coordination soit en matière d’enseignement, en matière de recherche et de développement, en matière de relations avec les milieux socio-économiques. Il assume finalement une fonction de coordination administrative.

Consultez les Statuts et mandats de 1996 qui précisent son mandat et son fonctionnement.

Historique

L’Institut des sciences de l’environnement a vu le jour en 1990, suite aux demandes des étudiants des programmes de maîtrise et de doctorat en sciences de l’environnement (programmes sans département) qui désiraient bénéficier d’un lieu d’appartenance, d’échange et de réflexion, tant en termes intellectuel qu’en termes physique.

Ainsi est né l’Institut, auquel furent rattachés les programmes de maîtrise et de doctorat, de même que le programme court en éducation relative en environnement. Un lieu physique ayant été créé, l’Institut a pu s’épanouir autour des professeurs libérés, professeurs associés, chargés de cours, employés et étudiants y évoluant, avec l’appui des unités de recherche, des départements et des organisations membres.

Depuis la mise sur pied des facultés, l’Institut des sciences de l’environnement est rattaché à la Faculté des sciences et il collabore avec toutes les facultés concernées par les sciences de l’environnement à l’UQAM.

Pour comprendre, innover et agir au plan local et global

Premier champ d’études en importance aux cycles supérieurs à la Faculté des sciences, en incluant les étudiants-es réseau du doctorat :

  • Au 1er juin 2011 : 1345 diplômés-es (1130 au 2e cycle, 215 au 3e cycle);
  • Un champ en croissance : depuis l’an 2000, 497 diplômés-es de maîtrise;
  • Au 1er juin 2011 : 234 étudiants-es actifs et actives;

Excellence dont témoignent, les 850 000$ de bourses remis aux étudiants-es;

et de 1996 à 2011, 4 des 12  médailles d’or académique du Gouverneur général du Canada remises à l’UQAM, l’ont été à des étudiantes en sciences de l’environnement.

Un encadrement d’une richesse et d’une diversité exceptionnelles

  • Plus de 120 professeurs-es et chargés-es de cours ont enseigné ou ont encadré des étudiants-es à la maîtrise en sciences de l’environnement depuis 2000;
  • Plus de 110 professeurs-es habilités-es à diriger les thèses de doctorat en sciences de l’environnement dans tout le Québec et plus de 50 habilités-es à les co-diriger, dont une vingtaine de l’étranger (France, Allemagne, Chine...).

Un rayonnement national et international remarquable

Le caractère interdisciplinaire et intersectoriel de l’Institut et des programmes d’études supérieures a fortement contribué en 2010-2011:

  • à attirer au doctorat 64% d’étudiants-es étrangers et 41% à la maîtrise;
  • a permis la signature de deux importants accords-cadres avec des institutions de recherche en France: le Cemagref (plus de 1000 chercheurs-es) et la Maison de recherche en sciences humaines de l’université de Caen (400 chercheurs-es);
  • des thèses,  mémoires et stages réalisés dans plus de 40 pays; cours terrains Uqamazone (Amazonie), UQAM-Nord (Nord du Québec);
  • à l’accueil de 9 stagiaires post-doct: 6 de la Chine, 1 des États-Unis;
  • au franc succès de la 3ième École d’été en agriculture urbaine, et à la collaboration aux écoles d’été, Droit de la consommation et Écosanté
  • au réseau de 6000 contacts de tous les milieux au profit des stagiaires.

Diffusion du savoir et ouvertures sur la société civile
  • Congrès, colloques, conférences, séminaires et mobilisation des savoirs;
  • Des partenaires de premier plan;
  • [VertigO] Première revue scientifique électronique francophone en sciences de l’environnement, associée à l’ISE, ayant 2000 lecteurs par jour;
  • Signature d’un accord de partenariat  entre l’ISE et le Biodôme ayant ouvert une entente entre l’UQAM et Espace pour la vie (Muséums nature de la Ville de Montréal: Biodôme, Biosphère, Jardin Botanique, Insectarium);
  • Cœur des sciences, membre de l’ISE et 4 à 5 conférences conjointes par an;
  • Services aux collectivités; une longue tradition de projets conjoints.

Une recherche dynamique et de nombreuses collaborations à l’international

  • 1 Chaire, 8 centres/groupes de recherche, 2 groupes de diffusion du savoir
  •  une douzaine de groupes de recherche indirectement liés à l’ISE.