Bannière Faculté des sciences ISE
........

Au coeur des enjeux environnementaux

developpez-vos-competences

Site internet

Nouveau site internet de l'Institut des sciences de l'environnement à venir ! 

Bon été à toutes et à tous !

Rapport décevant de l'Agence internationale de l'énergie sur les gaz de schistes - L'AQLPA rappelle que le Québec est aussi une société distincte en énergie

petit-logo_aqlpaL'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) accueille avec froideur le rapport « Are We Entering a Golden Age for Gas? » (Entrons-nous dans l'âge d'or du gaz?) de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) favorable au développement du gaz de schiste. André Bélisle de l¹AQLPA est catégorique : « On doit rejeter cette approche aveugle pour le Québec, car nous sommes privilégiés de vivre au royaume des énergies vertes et renouvelables par excellence. S'il y a une contribution planétaire que le Québec doit faire face aux changements climatiques, c'est bien dans le domaine des énergies propres. » Le rapport de l'AIE comporte plusieurs omissions dont le fait que le gaz entre en compétition avec les énergies vertes et qu'il sera
extrêmement difficile de contrôler les émissions de méthane une fois que les puits seront « fermés ». Étonnamment, l'AIE fait fi de ses propres constats
quant à l'urgence de s'affranchir rapidement des combustibles fossiles de manière à éviter les changements climatiques anticipés.

Pour Patrick Bonin, « le rapport de l'AIE manque de nuances et démontre l'absurdité de développer les gaz de schistes, particulièrement au Québec où
le potentiel des énergies renouvelables est très grand. Les calculs jovialistes de l'Agence nous confirment que développer des gaz de schiste
mènerait à un réchauffement planétaire de 3,5 degrés! »
.