Bannière Faculté des sciences ISE
........

Au coeur des enjeux environnementaux

developpez-vos-competences

Site internet

Nouveau site internet de l'Institut des sciences de l'environnement à venir ! 

Bon été à toutes et à tous !

Nouvelle chaire de recherche stratégique de l’UQAM attribuée à Marc Lucotte

Le Conseil d'administration de l'UQAM a approuvé la création, le 15 décembre dernier, de quatre nouvelles chaires stratégiques de recherche dont celle de Transition vers la durabilité des grandes cultures attribuée à Marc Lucotte, professeur au département des sciences de la Terre et de l’atmosphère et à l’Institut des sciences de l’environnement.

L’apparente non-durabilité des pratiques agricoles dans les grands champs de monocultures de soya et de maïs qui s’étendent de l’Outaouais au Centre du Québec constitue une opportunité unique pour développer un ambitieux programme de recherche interdisciplinaire et intersectoriel et répondre aux préoccupations des citoyens. Alors que près d’un million d’hectares sont maintenant consacrés à ces grandes cultures dans les basses terres du Saint-Laurent où vivent près de 3 millions de personnes, dont un bon nombre à proximité immédiate des champs. La population s’inquiète de l’usage intempestif des pesticides quant à la qualité des eaux et de l’air, à la santé des écosystèmes et à leur propre santé. À l’opposé, les grandes cultures contribuent plus que jamais à la prospérité des régions agricoles du Sud du Québec. Pour assurer la rentabilité de leurs cultures, faire face à la compétition de pays comme le Brésil où deux récoltes annuelles sont possibles, les agriculteurs industriels québécois épandent massivement des pesticides, n’ayant pas ou peu d’alternatives préconisées par le MAPAQ ou l’UPA. Avec la création d’une chaire considérant la pluralité agronomique, environnementale, humaine et économique de la nécessaire transition vers la durabilité des grandes cultures, l’UQAM occupera un nouveau créneau de recherche-intervention interdisciplinaire.

Les recherches structurées autour du thème émergent et porteur de la chaire généreront des savoirs scientifiques dans plusieurs domaines de pointe. Par exemple, l’utilisation de nouvelles techniques isotopiques novatrices permettra de retracer les sources et les processus de dégradation des pesticides dans l’environnement. Le couplage des analyses pédologiques avec celles sur le métabolisme des plantes servira à comprendre la dynamique sol-plantes, et par conséquent la résistance des plantes à certains pathogènes en particulier racinaires. Les analyses moléculaires des sucres et composés ligneux serviront quant à elles à établir un profil de qualité nutritive ou bioénergétique des plantes cultivées. L’inclusion d’informations sur l’évolution dans le temps avec les applications de pesticides de la fertilité des sols ou de la qualité des grains permettra de revoir de façon originale les modèles de profitabilité des grandes cultures. Enfin, la compréhension des motivations et des conditions socio-économiques des agriculteurs menant à des adoptions de pratiques agricoles innovantes pourra être couplée aux réseaux d’information du monde agricole pour des changements de pratiques à des échelles régionales.

Marc_Lucotte