La série de séminaires Jeunes chercheuses de l’ISE se poursuit à l’hiver 2021!

L’ISE poursuit sa série de séminaires mettant en vedette les travaux des étudiantes et étudiants en sciences de l’environnement : trois nouveaux séminaires sont prévus à l’hiver 2021!

Afin de mieux exposer les travaux qui occupent nos jeunes chercheuses et chercheurs en sciences de l’environnement, des étudiantes en fin de parcours aux cycles supérieurs à l’ISE présenteront les résultats de leurs recherches – trop souvent méconnus! – aux membres de l’Institut et de la communauté uqamienne.

Que vous soyez étudiant-e en fin de parcours curieux de voir l’aboutissement des travaux de vos homologues, professeur-e à l’ISE curieux de découvrir les travaux qui ont cours dans les équipes de recherche de vos collègues et potentiels futurs collaborateurs, étudiant-e nouvellement inscrit qui cherche à échanger sur le cheminement des études en sciences de l’environnement – ou curieux tout court! -, ces webinaires sont pour vous!

Les mardis 16 février, 16 mars et 13 avril, de 12h30 à 13h30.

Diffusés en ligne sur Zoom: https://uqam.zoom.us/j/89939074917

Vous avez manqué les séminaires de l’automne 2020? Visionnez-les en différé !


Programmation | Hiver 2021

Mardi 16 février

Résumé:
De nombreuses études épidémiologiques mettent aujourd’hui en évidence l’implication des pesticides dans la survenue de pathologies chroniques. Alors que la France reconnaît certaines maladies professionnelles provoquées par les pesticides, dont la maladie de Parkinson et les hémopathies malignes, le Québec accuse toujours de nombreux retards dans ce dossier. Tirant profit de l’expérience française, cette recherche vise à dégager les stratégies de transition vers une meilleure couverture de ces problèmes de santé au Québec.  

Sous la direction de Louise Vandelac (Collectif de recherche écosanté sur les pesticides, les politiques et les alternatives, UQAM)


Mardi 16 mars

Résumé :
La construction des bâtiments est un contributeur majeur à l’épuisement des ressources minérales et métalliques, d’où la nécessité d’évaluer l’utilisation par rapport au budget qui assure le bon maintien de la réserve. L’étude utilise le concept des limites planétaires afin de définir un budget annuel de dissipation de ressource jusqu’à l’adaptation complète des utilisateurs à d’autres substituts. Les approches d’allocations permettent d’allouer un budget au secteur de la construction des bâtiments et au cycle de vie d’un type précis des bâtiments.

Sous la direction de Cécile Bulle (dép. stratégie, responsabilité sociale et environnementale, UQAM) et de Mario Santana (Université de Carleton).


Mardi 13 avril

Résumé:
Traditionnellement intéressé aux discours et médiatisations des problèmes environnementaux, le champ de la communication environnementale est en mutation. Le contexte socio-environnemental actuel transforme les pratiques de ce champ, et oblige les praticiennes en communication environnementale à tendre l’oreille ailleurs, à faire entendre des voix et des pratiques jusqu’ici ignorées, et à créer des méthodes sensibles liant les enjeux environnementaux et communicationnels. Sous le prisme d’approches écoféministes, cette recherche explore l’importance des expériences relationnelles et situées en tant que savoirs légitimes et indispensables pour penser les enjeux socio-environnementaux contemporains.  

Sous la direction d’Élisabeth Abergel (dép. sociologie) et d’Anouk Bélanger (dép. communication sociale et publique).

Institut des sciences de l’environnement (ISE)

Une unité multidépartementale et multifacultaire qui anime la vie académique et coordonne la concertation interdisciplinaire, dans un esprit d’ouverture, de collégialité et de liberté académique.

Coordonnées

Institut des sciences de l’environnement
Pavillon Président-Kennedy
Local PK-2610
201, avenue du Président-Kennedy
Montréal, Québec, H2X 3Y7